Description du pays

AUSTRALIE

  

Langue officielle : Anglais

Population : 20 310 319 habitants  (soit une densité de 3 hab./km²!!)

Capitale : Canberra

Superficie : 7'686'850 km² (soit près de 15 fois la France!!)

Monnaie : Dollar Australien  AU$  (1AU$ = 0,60€)

Régime : Démocratie fédérale

Gouverneur général : Michael Jeffrey

Drapeau : Dans le quart supérieur du coté de la lance, l'Union Jack. Dans le quartier du dessous se trouve une étoile blanche à sept branches, représentant les sept territoires du pays. La moitié flottante du drapeau représente la constellation de la Croix du Sud.       

 


 VIE POLITIQUE

 

 

L'Australie, démocratie parlementaire fédérale, est un Etat indépendant autonome, membre du Commonwealth. La Consitution australienne, qui date de 1901, repose d'une part sur des traditions parlementaires britanniques et a d'autre part intégré des éléments du système américain. Le chef d'Etat est le souverain britannique, représenté par un gouverneur général. Le chef du gouvernement est le Premier ministre australien, responsable devant le Parlement. Tous les pouvoirs non délégués au gouvernement fédéral sont du ressort des Etats. L'Australie est l'un des pays fondateurs de l'Organisation des Nations Unies (ONU).

Le pouvoir exécutif revient officiellement au gouverneur général, nommé par le souverain britannique en accord avec le Premier ministre australien. Le souverain britannique, par l’intermédiaire du gouverneur général, n’a pas de véritable pouvoir au sein du gouvernement et son rôle de chef d’État est symbolique. Le gouverneur général n’agit que sur avis du Conseil exécutif, ou cabinet, qui comprend tous les ministres d’État. La politique fédérale est déterminée dans la pratique par le cabinet, présidé par le Premier ministre, qui est également le chef du parti majoritaire au Parlement. Les différents ministères du gouvernement fédéral sont administrés par des fonctionnaires permanents.


 HISTOIRE - History

Venus d’Asie, les Aborigènes se seraient installés en Australie il y a 40 000 ou 60 000 ans ; leur nombre atteint alors 300 000 individus et 1 million lorsque les premiers Européens parviennent sur le continent au XVIIe siècle.

EXPLORATION EUROPEENE

Grâce aux Hollandais, établis principalement dans les ports indonésiens de Bantam et de Batavia (Jakarta), la découverte européenne de l’Australie devient bientôt une réalité. Au début de l’an 1606, Willem Janszoon parvient en effet au détroit situé entre le continent australien et la Nouvelle-Guinée, et aperçoit une partie de la côte australienne. Encouragés par les voyages de Janszoon, les gouverneurs généraux hollandais de Batavia organisent des expéditions dans les mers du Sud et, en 1642-1643, le Hollandais Abel Tasman découvre l’île aujourd’hui connue sous le nom de Tasmanie.

EXPEDITIONS ET REVENDICATIONS BRITANNIQUES

L’engagement de l’Angleterre en Australie semble, au départ, suivre la même voie et relever des mêmes intérêts que les Espagnols et les Hollandais. En 1688, le corsaire anglais William Dampier débarque dans le Nord-Ouest et, de retour en Angleterre, persuade les autorités de financer une nouvelle expédition. Lors de son deuxième périple, en 1699-1700, il fournit le rapport le plus complet de l’époque sur le continent, toutefois sa description est si négative que les Anglais perdent tout intérêt pour l’Australie et suspendent les explorations pendant soixante-dix ans environ.

En 1770, James Cook arrive à Botany Bay, sur la côte est, et sur l’île de la Possession, au nord, où, le 23 août de la même année, il revendique la région, baptisée Nouvelle-Galles du Sud, au nom de la Grande-Bretagne. Les côtes australiennes ne sont néanmoins entièrement explorées qu’au xixe siècle. Matthew Flinders, officier de marine, est le premier à faire le tour du continent de 1801 à 1803 et demande par ailleurs à ce qu’il porte le nom d’Australie et non de Nouvelle-Hollande.

COLONISATION BRITTANIQUE

Pour la Grande-Bretagne, l’Australie représente une possession stratégique qui, après la perte des colonies américaines en 1783, se transforme rapidement en intérêt économique. Le contrôle du continent offre en effet une base à la puissance navale et marchande de la Grande-Bretagne dans les mers orientales, ainsi qu’un débouché pour le commerce dans le Pacifique et en Asie orientale. En 1786, le gouvernement britannique annonce son intention d’établir une colonie pénitentiaire à Botany Bay ; le 18 janvier 1788, le capitaine de la Royal Navy, Arthur Phillip, y fait débarquer 759 prisonniers. Ne se satisfaisant toutefois pas du choix de cette baie, il se dirige alors vers le nord, à Port Jackson, que Cook avait mentionné auparavant sans l’explorer, et qui se révèle être l’un des meilleurs ports naturels du monde. Le 26 janvier (aujourd’hui fête nationale australienne, ou Australia Day), il y établit la première colonie européenne permanente en Australie. Elle est baptisée Sydney, du nom du secrétaire d’État à l’Intérieur, lord Sydney, responsable des plans de colonisation.

 

Lorsque le gouvernement britannique met fin à la déportation de prisonniers en Australie orientale, en 1852, plus de 150 000 ont déjà été envoyés en Nouvelle-Galles du Sud et en Tasmanie et le commerce de la laine tisse désormais le lien entre l’Australie et la Grande-Bretagne.

Entre 1820 et 1880, l’Australie connaît des changements rapides qui jettent les bases de la société actuelle, notamment la création, entre 1829 et 1859, de quatre des six colonies qui ont, par la suite, acquis le statut administratif d’État et l’expansion de l’élevage de moutons et de bétail à l’intérieur du pays et la découverte d’or et d’autres minerais.

Ce n’est qu’avec la découverte d’or dans les années 1890 que l’Australie-Occidentale prend son véritable essor. De nouvelles colonies sont alors fondées : le Victoria en 1835 et l’Australie-Méridionale en 1837. La démographie du pays va alors tripler de 1850 à 1860.

DEVELOPPEMENT DES INSTITUTIONS POLITIQUES

Le transfert de pouvoir aux colonies australiennes est facilité par l’adoption par la Grande-Bretagne du système de libre-change à la fin des années 1840. Profitant de prix particulièrement concurrentiels et de conditions de revente avantageuses sur le marché européen, la Grande-Bretagne est en effet moins directement dépendante de ses colonies. C’est pourquoi, en 1850, en vertu de l’Australian Colonies Act, les colonies de Nouvelle-Galles du Sud, de Victoria, d’Australie-Méridionale et de la Terre de Van Diemen (qui prend le nom de Tasmanie en 1854) se voient accorder un gouvernement autonome. En 1855 environ, le pouvoir au sein des nouveaux systèmes de gouvernement est détenu par un cabinet responsable devant la Chambre basse élue par le peuple : en 1860, dans tous les États de l’Est, à l’exception de la Tasmanie, les élections se déroulent au suffrage universel. Le régime démocratique de ces nouveaux gouvernements est en outre particulièrement en avance sur son temps ; les nouvelles Constitutions reflètent, par exemple, les intérêts des populations urbaines en pleine croissance, qui veulent réduire le pouvoir politique des éleveurs ; ceux-ci parviennent cependant encore au cours des années 1850 et 1860 à asseoir davantage leur pouvoir.

LE TRAITEMENT DES ABORIGENES

Les premiers contacts réguliers entre les Européens et les Aborigènes datent de l’arrivée de Phillip en 1788. Quelques grands conflits opposent les colons et la population indigène au cours des dix premières années de colonisation blanche : dans la Terre de Van Diemen, les communautés aborigènes sont exterminées et sur le continent, cherchant des terres pour leurs troupeaux de moutons, ils doivent se replier dans les régions arides de l’intérieur du pays. Certains Aborigènes sont employés dans des élevages de moutons, mais la plupart sont brutalement chassés et maltraités par les colons. La ségrégation se développe par l’établissement de réserves qui excluent les Aborigènes de la vie sociale. Leur nombre diminue régulièrement. Ce n’est que dans les années 1950 que leur traitement s’améliore progressivement.

VERS LA FEDERATION

La fédération des colonies australiennes apparaît tardivement, même si l’idée d’unification est évoquée dès 1847 par Earl Grey, alors secrétaire d’État aux Affaires coloniales du Royaume-Uni. La création du dominion du Canada en 1867 incite les autorités britanniques à la prudence quant à d’éventuelles revendications similaires en Australie. Parallèlement, les inquiétudes australiennes face aux visées des Français, des Allemands, des Américains et des Asiatiques dans le Pacifique sont à l’origine du premier pas concret vers l’unification dans les années 1880. Soucieuses d’améliorer leur défense et craignant de ne pouvoir diriger la politique britannique dans le sens de leur intérêt, les colonies australiennes créent, en 1885, un Conseil fédéral destiné à coordonner leur action. Toutefois, la Nouvelle-Galles du Sud refuse de l’intégrer et le conseil est réduit à un centre de débats sans pouvoirs exécutifs. Le mouvement fédératif aboutit toutefois en 1901, avec la création du Commonwealth of Australia. Les six États australiens sont alors dotés d’un gouvernement fédéral. Le Territoire de la Capitale australienne est créé en 1911 pour accueillir la nouvelle capitale, Canberra, suivant le modèle américain de Washington.


GEOGRAPHIE  ET  CLIMAT

 

 

 

 

 

 

 

L'Australie est la plus grande île au monde, mais également le plus petit continent existant. Elle est entourée des océans Indien et Pacifique et s'étend sur environ 4 000 km d'Ouest en Est, et 3 200 km du Nord au Sud.

L'Australie est une fédération de 6 Etats (Territoire du Nord, Queensland, Nouvelle-Galles du Sud, Victoria, Australie du Sud, Australie Occidentale) et 2 Territoires (Territoire de la Capitale Australienne et Territoire du Nord).

Les Etats sont représentés par un gouverneur général, qui réside à Canberra, et d’un gouverneur dans chaque région.

 

L’insularité de l’Australie en fait le plus isolé des continents habités. C’est également le plus plat et, à l’exception de son territoire en Antarctique, le plus sec. Son altitude moyenne ne dépasse pas 300 m. L’intérieur du pays (l’Outback) se compose de plaines et de bas plateaux, généralement plus élevés dans le Nord-Est. L'Ayers Rock (ou Uluru) est un emblème de l'Australie et est aussi caractéristique de l'Outback. C'est le monument national des Australiens.

Ayers Rock - Il se situe dans le parc national d'Uluru-Kata Tjuta. Il fait 348 mètres de haut et son périmètre est de 9,4 km. On le décrit souvent comme un monolithe (c'est ton domaine Farah), mais il est en fait la partie émergée d'une formation rocheuse du sous-sol dégagée du sol par l'érosion.

 

Les plaines côtières de l'Est, du Sud-Est et du Sud-Ouest sont les régions les plus peuplées d'Australie (90% des Australiens vivent sur près de 3% du continent!!) Les plaines côtières de l'Est sont longées par des chaînes montagneuses : la cordillière australienne, au nord, qui suit la côte est depuis la péninsule du Cap York, les Blues Mountains, en Nouvelles-Galles du Sud, et les Alpes australiennes, dans l'Etat de Victoria, qui atteignent la pointe sud-est de l'île. Le point culminant des Alpes australiennes et de l'Australie est le mont Kosciusko (2 228m).

 

L'Ouest du territoire est constitué d'un immense plateau - sorte de bouclier - d'une altitude moyenne comprise entre 305 et 460m ; certaines parties se sont élevées et forment des hautes terres, tandis que d'autres se sont affaissées en plaines et en bassins. Les plaines comprennent le Grand désert de sable, le désert de Gibson, le Grand désert Victoria et la plaine de Nullarbor. Parmi les hautes terres figurent, à l'ouest, les monts Hamersley et les Darling Downs, et au centre, les monts McDonnell et Musgrave. L'érosion et le climat ont créé de surprenantes formations rocheuses isolées appelées mesas dans de nombreuses régions du bouclier. Entre le bouclier australien occidental et le Great Dividing Range se trouve la région du Grand Bassin artésien, qui comprend lui-même 3 grands bassins : Carpentarie, Eyre et Murray.

On en apprend des choses !

Le littoral australien est le plus souvent régulier, comprenant peu de baies ou de caps. Les plus grandes avancées maritimes sont le Golfe de Carpentarie, au nord, et la Grande baie australienne, au sud. Sydney, Hobart, Port Lincoln et Albany comptent parmi les plus beaux ports naturels du pays.

La Grande barrière de Corail, inscrite sur la liste du patrimoine mondial (UNESCO), s'étend sur près de 2600km le long de la côte est du Queensland. C'est le plus grand récif corrallien du monde !!  

Les deux tiers de l'Australie sont désertiques ou semi-désertiques, conditions climatiques limitant considérablement le nombdre de cours d'eau permanents. Le Murray, fleuve permanent, est alimenté par la fonte des neiges à sa source, dans la région du mont Kosciusko, et par de grands affluents comme le Darling et le Murrumbidgee ; il se jette dans la mer sur la côte sud, à l'est d'Adélaïde. Le réseau Murray-Darling-Murrumbidgee, navigable pour la plus grande partie pendant la saison humide, constitue le principal système hydrographique d'Australie, couvrant plus de 1,1 million de km².

CLIMAT

Les saisons en Australie sont inversées par rapport à celles que nous connaissons dans l'hémisphère Nord. L'hiver se situe en Juillet et Août et l'Ete aux mois de Décembre et Janvier.

Les variations climatiques sont importantes d'un point à un autre sur le continent. Le tiers sud du pays connaît des hivers froids, surtout en Tasmanie et dans les zones montagneuses, et des étés chauds. En allant vers le Nord, les variations s'estompent nettemen. Dans le Top End (Darwin, Cairns) tropical, il n'y a que 2 saisons : la première chaude et humide, la deuxième chaude et sèche (en moyenne 22°C l'hiver!!)

Le centre du pays, le Red Center, est très chaud et arride, mais aussi très froid la nuit, comme dans tout désert.

FAUNE

L'Australie accueille plus d'une centaine d'espèces de marsupiaux parmi lesquels une soixantaine d'espèces de kangourous. L'animal, emblème de l'Australie. Souvent, le kangourou est confondu avec son cousin, le wallaby, plus petit.

Un autre emblème de l'Australie est bien entendu : le koala. Cette peluche endormie atteint, à l'âge adulte, les 10kg. Ils se trouvent principalement dans le Sud du continent. Les koalas sont des animaux nocturnes qui peuvent dormir jusqu'à 20h par jour. Ils mangent environ 1kg de feuilles d'eucalyptus par jour. Ces feuilles ont des vertues soporifiques ; c'est pourquoi ils dorment autant.

Egalement, les opossum ou wombat sont d'autres espèces de marsupiaux. Le premier est une sorte de gros écureuil, qui vit dans les arbres. Le second est un gros animal (1m pour 30 à 35kg à l'âge adulte) qui ressemble à un castor court sur pattes, et se rencontre dans le sud-est de l'Australie.

Les contrées australiennes abritent un certain nombre de crocodiles. Il en existe 2 sortes : les salties, crocodiles marins, et les freshies, d'eau douce. Les premiers attaquent les humains qui se baignent imprudemment dans les cours d'eau du Top End. Les deuxième n'attaquent pas les hommes et se trouvent principalement dans le Nord.

Il existe également plus de 110 espèces de serpents, 23 espèces de tortues, plus de 751 espèces d'oiseaux... et ça, sans compter les requins !

En effet, les requins sont très nombreux aux larges des côtes australiennes.

Avant la pose de filets de protection le long de la côte orientale, les mers australiennes détenaient le record du nombre des attaques de requins sur des humains.
Mais ne vous inquiétez pas! Car depuis 1901, on ne compte qu’environ 250 agressions dont une centaine mortelles. 

La dernière attaque mortelle de requin en Australie dâte du 6 avril 2008 où un jeune bodysurfer de 16 ans est mort après avoir été attaqué au nord de la ville de Sydney.

L'Australie a connu également quelques dérives liées à la faune. Comme par exemple, l'importation de 12 lapins en 1859 (qui, aujourd'hui, sont plus de 300 millions dans tout le pays!!).

Mais également l'importation de chameaux d'Afrique, utiles pour la traversée et la découverte du pays, ou encore les renards.

Tous ces animaux qui à la base n'avaient rien à faire sur ce continent ont bouleversés les chaînes alimentaires.


TRADITIONS

Les aborigènes étaient les premiers habitants de l'Australie, avant que les colons anglais ne s'approprient cette terre au XVIIIè siècle. Chassés, massacrés, puis assimilées de force, les aborigènes sont encore considérés aujourd'hui comme des Australiens de seconde zone par la population blanche. Cependant, une certaine frange de la population prend conscience de la richesse de leur culture et du non-respect qui leur est témoigné. Ainsi, les communautés aborigènes parviennent à se faire entendre un peu plus en Australie. Mais le problème demeure ...

Le patrimoine indigène est à la racine de la compréhension du continent et de l’histoire qu’il renferme, bien avant celle de la colonisation britannique qui a marqué le pays. Les valeurs d’une société démocratique sont aussi mises en relief et des immigrants du monde entier ont enrichi le pays dans tous les sens du terme. Les influences internationales, le tourisme se prêtent aussi à la mutation d’un pays qui souhaite toutefois affirmer ses valeurs et ses différences pour la préservation de son identité.

 

L’idée de l’art commence dès l’apparition de représentations rupestres, de l’usage d’ocre lors de cérémonies, de tablettes ou de corps peints, la cosmogonie, le ‘Dreamtime’ s'interprètent par les rêves et un monde totémique, des pratiques rituelles du monde masculin et féminin, pour exprimer leur vision ontologique légué par des ancêtres, les êtres créateurs avec qui il est nécessaire d'être en étroite symbiose et constante relation. L'art a un rôle didactique dans l'éducation des plus jeunes et des adultes, sur les sciences de la nature et les lieux qu'il faut scrupuleusement mémoriser et préserver. On est bien loin de la notion réductrice de l'art esthétique même si les Aborigènes sont un peuple d'artistes. L'art fait parti de chacun d'eux.
En 1983, la France découvre au musée d’art Moderne de la ville de Paris, ‘ Le Rêve et le réel , des peintures au sol, sont crées par des maîtres aborigènes. En 1990, l'exposition ‘Les Magiciens de la Terre’ est une grande fresque réalisée par des Aborigènes du centre et du nord de l’Australie.
En 1997, une exposition a lieu à la Villette, mettant en valeur l’art de quatre communautés qui sont : Papunya, Utopia, la terre d’Arnhem, et Turkey Creek, qui sont représentatives sur le plan national, d’un style artistique aborigène.
Ces artistes représentent les intérêts culturels d’une culture en mal de disparaître, les jeunes aborigènes tiraillés entre le monde moderne et traditionnel continuent de se chercher une identité digne des deux modes de vie. Ce n’est donc pas à titre d’artistes ‘professionnels’ que des maîtres peignent, et interviennent dans le monde de l’art, mais ils sont poussés par un désir profond de faire reconnaître et respecter leurs traditions.

interviennent dans Le mode de vie des Australiens ressemble à celui des habitants de n'importe quel pays occidentalisé, avec une tendance à l'américanisation. Les habitudes anglaises sont également présentes avec le cricket, la bière, l'uniforme des écoliers ...

Les aborigènes ont eux conservé leurs habitudes et rites ancestraux, qui consistent, entre autres, à protéger leurs lieux sacrés afin que l'esprit des morts puisse y errer en paix et les protéger.


HEURE  LOCALE

Le pays se divise en 3 zones :

 - Eastern Standard Time (EST) : GMT + 10h, pour la Nouvelle-Galles du Sud, le Territoire de Canberra, le Victoria, la Tasmanie et le Queensland.

 - Central Standard Time (CST) : GMT + 9h30, en Australie-Méridionale et dans le Territoire du Nord.

 - Western Standard Time (WST) : GMT + 8h, en Australie-Occidentale.

Tous les Etats australiens, sauf le Territoire du Nord, l'Australie-Occridentale et le Queensland, pratiquent l'heure d'été (+1h) de fin octobre à fin mars.

 

 

 

 

Make a free website with emyspot.com - Report abuse